Mon psy et moi.

Publié le par Carole M

Comment peut on partir une semaine en vacance quand on est psy et ne pas changer son message répondeur ?

Et bien c'est pourtant ce que ma future psy a fait en me laissant dans "l'angoisse" car elle ne me rappelait pas.

J'étais sur le point de penser que mon cas était trop difficile et qu'elle avait décidé de ne pas me soigner ou du moins m'aider à aller mieux, sourire.

Bon c'est fait. J'ai 5 rdv de posé dont un à l'heure du déjeuner.
Serait ce un test ? Sourire.

 

Voilà donc depuis quelques jours je m'emploie à noter les émotions négatives sur un cahier (acheté spécialement à cet effet).

Il parait que je devrais en avoir chaque jour (des émotions négatives) et donc ne pas avoir d emal à remplir mon cahier format A4 à spirales.

Le seul problème c'est que ce n'est pas le cas.

J'en arrive à me demander si je les détecte ces Pu..... d'émotions ou si je fais la politique de la fille qui va très bien...

Vous vous rendez compte que ça m'a réduit d'écrire sur mon cahier que j'étais allée chez le garagiste et que ça m'avait agacé car ma voiture avait un petit bug.

Entre vous et moi, d'ordinaire ce genre de choses je m'en moque comme de ma première culotte taille 46. Sourire. Mais là, pour meubler un peu le grand vide, je l'ai noté.
C'est grave docteur ?

 

Bon trêve de plaisanterie, depuis que j'ai décidé d'aller chez la psy ma balance recommence à descendre. Non pas une descente vertigineuse bien sur mais ça bouge et cette fois ci du bon côté.

Devrai je annulé ? Non bien sur...

Pourtant je sens une dynamique positive revenir dans ma tête. Je suis bien consciente que tout ceci est fragile (surtout quand on pense que je pleurai à chaudes larmes voilà moins de 15 jours pour ces quelques kilos revenus).

Mais bon, il n'y a pas de petits plaisirs mais bien que du plaisir. Je me contente de ce que la nature veut bien me donner. Et si cela passe par ces quelques kilos de perdus et bien j'en suis heureuse.

Il faut dire que je me donne toujours beaucoup de mal et que je fais tout ce que je vous dirai de ne pas faire

Mais comme me le faisait remarquer une lectrice de ce blog, dès fois l'on gère l'urgence et l'on fait du mieux que l'on peut.

Donc dans la série des choses que vous ne devez pas faire, vous avez en tête de liste le fait de diaboliser des aliments en vous disant que ce sont eux les repsonsables de votre rebond pondéral.
Donc vous les éliminer. CQFD !!!!!

Je sais bien que c'est faux mais dans l'urgence je fais ce qu'il me semble bien pour moi.

Je sais que je vous l'ai déjà dit mais j'ai donc abandonné le pain, le fromage, l'huile, les féculents et tout ce qui me procurait du plaisir comme un bon chocolat blanc.

Mon plaisir je dois le décaler puisque mon seul objectif c'est de ne plus être en surpoids.

Regrossir n'est pas un problème si l'on n'est pas encore sure que l'on ne désire plus être grosse.
Moi je sais, je suis sure que je ne veux plus l'être.  Alors certaines pourraient me dire que je fais un raccourci un peu aisé mais ce n'est nullement une généralité, je ne parle que de moi en écrivant ceci.
Effectivement avant quand je reprenais du poids ce n'était pas obsédant, pas du tout destructeur et je n'ai jamais eu à en avoir honte.

Maintenant c'est différent. Je sais que je me trahis que je me renie même si je ne perds pas à nouveau ces kilos repris.

Je n'ose imaginer comment j'aurai pu vivre cela psychologique si j'avais du tout reprendre pendant ces deux années. Je crois que je me serais laissée décliner jusqu'à ne plus penser, ne plus ressentir, tout simplement car j'aurai perdu tout espoir.

 

Donc en ce moment je me surveille, c'est sur.. Je fais l'impasse sur des catégories d'aliments, je bouge un peu plus.
Vais d'ailleurs replanter des tomates dans mon jardinet afin de retrouver le plaisir de cette saine occupation.

Mon rdv c'est jeudi. Je viendrai peut-être vous dire comment s'est passé cette séance qui sera sans nul doute riche en émotions.

 

Carole M

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

étoile 14/05/2011 02:29



Bonjour , je viens de découvrir votre site et j'en suis ravie. J'ai aussi perdu plus de 100 lbs.Mais par contre, j'ai repris cet hiver 20 lbs. Je m'efforce de les reperdre car moi aussi j'ai
cette grande peur de redevenir obèse morbide. Ca fait maintenant  2 ans que j,ai atteins mon objectif et je dois rester très vigilente. Bonne chance à vous.et merci pour ce blogue.



Cicciotella 11/05/2011 17:55



Je te comprends et je pense qu'en attendant que ta psy puisse t'apaiser et te proposer d'autres stratégies, t'occuper de ton poids avec les moyens du bord est peut-être ce qui peut t'aider à...
attendre, puisque tu n'as pas été immédiatement "prise en charge". Tu t'es donc prise en charge toi-même, avec ta seule bonne volonté pour viatique. Et ton actuelle perte de poids semble te
donner (provisoirement ?) raison.


D'accord avec celles qui ont écrit plus haut : un bout de chocolat noir ou une bonne tranche de pain (intégral si possible) n'ont jamais mené bien loin à droite de l'aiguille de la balance...
Ce qui nous perd, ce sont les excès, les doubles doses, l'irrégularité.



Mimizen 10/05/2011 16:12



Voilà  des ondes positives qui vont vous faire du bien.


je confirme....C'est mal d'éradiquer certains aliments LOL


On vous comprends, on utilise tous les trucs connus pour ne pas replonger, c'est votre garde fou.


Mon truc c'est de tout peser, mais ce n'est pas non plus la solution!


Allez je vous encourage, m'en reste à moi encore 48 à perdre!


Grosses Bises



Sophie 10/05/2011 15:59



je ne veux pas me faire de la pub, mais ta liste d'aliments interdits me rappelle un certain roman... que je ne ciretai pas pour éviter la pub ;))) en même temps, je te comprends ! J'ai
arrêté le chocolat, en ai repris un peu, et depuis, c'est dur ! Donne quand même une petite chance aux féculents, on ne vit pas sans; et ne prends pas ce com pour une leçon de diététique mais
pour les encouragements d'une bonne copine !


Biz,


Sophie



Astrid 10/05/2011 14:51



Bon courage pour cette séance à venir et pour lequel je te souhaite un résultat à la hauteur de tes espérances.